Programme régional de résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel (P2RS)

.

Le partenariat CH-IPC : une meilleure comparabilité pour une meilleure couverture


DONNÉES SUR L’INSECURITÉ ALIMENTAIRE – Les données du Cadre Harmonisé sont désormais disponibles sur le site de l’IPC

Le Cadre Harmonisé (CH) et le Cadre Intégré de Classification de la sécurité alimentaire (IPC) ont aujourd’hui porté leur collaboration de longue date dans l’analyse de l’insécurité alimentaire et de la malnutrition à un autre niveau en publiant les données CH sur le site web de l’IPC (www.ipcinfo.org). Les deux initiatives utilisent une approche analytique similaire qui produit des résultats pertinents, consensuels, rigoureux et transparents sur les situations courantes et projetées en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Depuis 1999, le Comité permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS), la CEDEAO, l’UEMOA, les agences des Nations Unies (FAO, PAM et UNICEF), les organisations non gouvernementales (ACF, Oxfam et Save the Children) et d’autres organisations internationales telles que FEWS NET et le Centre commun de recherche de la Commission européenne (JRC) se sont engagés dans le développement et la mise en œuvre du CH pour l’analyse et l’identification des zones à risque et des populations affectées par l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel et en Afrique de l’Ouest.

Le CH classe la sévérité de l’insécurité alimentaire et nutritionnelle sur la base de l’échelle de classification internationale par une approche qui se réfère à des fonctions et des protocoles bien définis. Les résultats du CH sont communiqués de manière claire, cohérente et efficace, de manière à soutenir la prise de décision en reliant l’information à l’action. Le CH est également un outil qui aide à planifier la réponse aux crises alimentaires et nutritionnelles dans le cadre du continuum Analyse – Planification – Mise en œuvre – Suivi/Evaluation de l’intervention.

Comme l’IPC, le CH s’appuie sur les systèmes d’information sur la sécurité alimentaire et la nutrition déjà en place dans la plupart des pays du Sahel depuis 1985, et dans d’autres pays côtiers d’Afrique de l’Ouest. Au fil des ans, les partenaires du CH et de l’IPC ont travaillé en étroite collaboration pour harmoniser leurs outils et processus et promouvoir l’apprentissage et le soutien mutuels dans divers domaines de travail, notamment le développement technique, l’analyse, l’assurance qualité, la communication, etc.

Ces dernières années, les développements techniques de part et d’autre ont conduit à des similarités et à une convergence accrue entre le CH et l’IPC, qui ont permis d’arriver à des résultats d’analyse comparables dans plus de 40 pays (c’est-à-dire 18 pays utilisant le CH et 25 pays utilisant l’IPC).

En 2020, l’IPC a lancé un nouvel outil de cartographie sur le site web de l’IPC qui permet aux utilisateurs de visualiser, personnaliser et télécharger des cartes et des données sur les pays couverts par l’IPC. La page web conjointe CH-IPC, alimentée par le nouvel outil de cartographie de l’IPC, fournit les classifications les plus complètes de l’insécurité alimentaire aiguë, offrant une vue d’ensemble et une comparabilité facile des données sur l’insécurité alimentaire aiguë sur une plateforme unique.

Les cartes, les documents et le calendrier des événements du CH sont accessibles à l’adresse www.ipcinfo.org/ch.


Télécharger la plaquette : http://agrhymet.cilss.int/wp-content/uploads/2021/04/The_CH-IPC_Partnership_French_Final.pdf

Download : http://agrhymet.cilss.int/wp-content/uploads/2021/04/The_CH-IPC_Partnership_English_Final.pdf