Programme régional de résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel (P2RS)

.

Programme d’action de lutte contre la desertification en Afrique de l’Ouest et au Tchad


baobab-senegal-300x191Programme d’action sous-regional de lutte contre la desertification en Afrique de l’Ouest et au Tchad

Ce document du PASR est le résultat de nombreuses rencontres et concertations ayant regroupé les représentants des acteurs concernés : En Afrique, particulièrement en Afrique de l’Ouest, la sécheresse et la désertification constituent des contraintes majeures au développement économique et social. Conscients de cette situation, les dirigeants et les peuples africains ont pris l’initiative de négocier avec la Communauté internationale une Convention sur la lutte contre la Désertification et les effets de la sécheresse. Ainsi, conformément aux décisions de la Conférence de Rio (1992), la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification dans les pays gravement touchés par la sécheresse et/ou la désertification, en particulier en Afrique (CCD), a été adoptée le 17 juin 1994 à Paris et ouverte à la signature en octobre de la même année. Elle est entrée en vigueur le 26 décembre 1996. À la date du 02 mars 1998, tous les pays de l’Afrique de l’Ouest et le Tchad l’avaient ratifiée.

La Convention prévoit que les pays touchés Parties se consultent et coopèrent pour élaborer, selon qu’il convient, des programmes d’action sous-régionaux en vue d’harmoniser, de compléter et de rendre plus efficaces les programmes nationaux (art. 11 de la Convention).

Conformément à cette disposition, sous l’égide du CILSS, les pays membres du CILSS et de la CEDEAO prenaient la décision en juillet 1995 à Dakar de coopérer à l’élaboration et à la mise en oeuvre d’un Programme d’Action Sous-Régional de lutte contre la désertification pour l’Afrique de l’Ouest et du Tchad. Les pays concernés sont : le Bénin, le Burkina Faso, le Cap-Vert, la Côte d’Ivoire, la Gambie, le Ghana, la Guinée-Bissau, la Guinée (Conakry), le Libéria, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Nigéria, le Sénégal, la Sierra-Léone, le Togo et le Tchad.

Le but et les objectifs du PASR sont en étroite relation avec l’esprit de la Convention et visent l’atteinte de l’objectif global de la CCD qui est de « lutter contre la désertification et d’atténuer les effets de la sécheresse dans les pays touchés gravement par la sécheresse ou la désertification, en particulier en Afrique, cela grâce à des mesures efficaces à tous les niveaux, appuyés par des arrangements internationaux de coopération et de partenariat, dans le cadre d’une approche intégrée compatible avec le programme Action 21, en vue de contribuer à l’instauration d’un développement durable dans les zones arides ».




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.